Oreille absolue

L’oreille absolue

Avoir l’oreille absolue c’est être capable de reconnaître, séparer, nommer et reproduire une note de musique dès sa première écoute.

Qu’est-ce que c’est ?

Avoir l’oreille absolue c’est pouvoir identifier chaque hauteur de son, dans tout type de bruit. Certaines personnes possèdent l’oreille absolue mais ne le savent pas ! Et oui, car pour reconnaitre les notes il faut être capable de les nommer, et donc d’avoir appris les bases de la musique.

Les personnes disposant d’une oreille absolue « passive » sont les personnes qui reconnaîssent les notes de musique mais sont incapables de chanter juste instinctivement, contrairement aux personnes disposant de l’oreille absolue « active ». Seulement une personne sur 10 000 est susceptible d’avoir ce « don ».

Mais comment ça fonctionne ?

La distinction des fréquences se fait au niveau de l’oreille interne alors que l’attribution du nom (son identification) se fait grâce à la partie droite du cerveau. Cela nécessite donc une bonne audition ainsi qu’une bonne capacité de mémorisation. Les scientifiques qui se sont longtemps penchés sur la question affirment de source sûre que les oreilles de ces chanceux sont exactement les mêmes que les autres, ce n’est donc dans aucun cas une modification génétique.

Cependant, il ne suffit pas d’avoir de bonnes oreilles pour disposer de l’oreille absolue, tout se joue essentiellement dans le cerveau ! On a tous appris à reconnaitre une couleur lorsque nous étions enfant (qui est en faite une fréquence lumineuse), et bien les personnes disposant de l’oreille absolue associent facilement une fréquence auditive à une note ! Pour les personnes ayant cette facilité de reconnaissance musicale, le son est un second langage. Le traitement des informations sonores est automatique, chaque son correspond à une note !

Comment avoir l’oreille absolue ?

C’est un débat qui est encore d’actualité : Innée ou acquise ? Là est la question ! Pour certains, cette faculté s’acquiert très tôt mais n’est pas innée alors que d’autres pensent qu’elle est génétique. Nous n’avons pas encore le fin mot de l’histoire.

Solusons