Baha - solutions pour surdité unilatérale

La surdité unilatérale

Les surdités unilatérales sont des pertes auditives totales dans une oreille avec une audition normale ou une perte auditive appareillable dans l’autre oreille.

Les causes

Les surdités unilatérales peuvent être congénitales, présentes à la naissance ou juste après, et dues à une malformation de l’oreille interne ou du nerf auditif.  Elles peuvent aussi être acquises plus tard pour différentes raisons. Les surdités idiopathiques ou à attaque soudaine sont les plus courantes des surdités unilatérales (Fayad et al., 2003). Elles se révélent être très pénalisante, car elles affectent les relations sociales, professionnelles et familiales en raison d’une moindre capacité à localiser les sons et à discriminer un signal dans un bruit ambiant (Baguley et al.2006).

Elles peuvent se manifester très brusquement ou en quelques jours. La récupération totale de l’ouïe peut être spontanée, dans les deux semaines suivant l’attaque, mais en règle générale, plus elle est lente et plus la perte auditive sera importante (Fritsch et al., 2003).

La cause est souvent inconnue, mais pourrait être liée à des facteurs tels que des médicaments ototoxiques, des troubles infectieux ou des maladies immunologiques (Fayad et al., 2003).

Une autre cause fréquente de surdité unilatérale est un neurinome de l’acoustique, une tumeur se  développant lentement sur le huitième nerf crânien (le nerf auditif) qui relie l’oreille interne au cerveau (Source Insight_Phonak_CROS_System).

Les solutions

La surdité unilatérale est reconnue comme une invalidité dans certains pays. Il y a toutefois très peu de solutions disponibles. Les solutions les plus courantes sont les aides auditives à ancrage osseux ou à conduction aérienne. Toutes deux cherchent à rétablir une sensation d’audition des sons venant du côté non appareillable, en envoyant le signal du côté entendant, par conduction osseuse ou aérienne (Dimmelow et al., 2003).

Les solutions auditives par conduction osseuse

Les solutions auditives par voie osseuse comme le Baha®, un implant osseux, sont implantées chirurgicalement dans l’os temporal du côté non appareillable et transmettent directement, par conduction osseuse, les ondes sonores reçues de ce côté dans la cochlée de la meilleure oreille (figure 1) (Source Insight_Phonak_CROS_System).

 

                     1a.                1b.

Figure 1a: L’implant à ancrage osseux est placé du côté non appareillable. Le processeur de son prélève les ondes sonores et les transmet à l’implant en titane. Celui-ci envoie alors les vibrations par conduction crânienne dans la meilleure oreille du patient. ©Cochlear Bone Anchored Solutions

Figure 1b: Eléments de l’aide auditive à ancrage osseux, à savoir le processeur de son, le pilier et l’implant en titane. ©Cochlear Bone Anchored Solutions

Les aides auditives à conduction aérienne

Les aides auditives à conduction aérienne, qui transfèrent le signal de l’oreille non appareillable à l’oreille controlatérale, sont généralement connues sous le nom d’aides auditives CROS (Contralateral Routing Of Signal). Le système CROS est une solution non chirurgicale, disponible sous forme de contours d’oreille ou d’intra-auriculaires. Une aide auditive contenant seulement un émetteur et un microphone, placée sur l’oreille non appareillable, envoie les signaux sonores à une aide auditive réceptrice placée sur la meilleure oreille (figure 2) (Source Insight Phonak CROS System).

Afficher l'image d'origine
Figure 2: Système CROS/BiCROS Phonak. Le microphone placé sur l’oreille non appareillable prélève les ondes sonores et les transmet avec ou sans fil dans l’oreille saine (système CROS) ou dans l’oreille appareillée (système BiCROS).

Ceci lui procure une meilleure perception des sons qui se présentent au niveau de l’oreille non appareillable et une meilleure compréhension de la parole. Si la meilleure oreille est affectée d’un certain degré de perte auditive, un système auditif BiCROS (Bi-lateral Routing Of Signal) peut être mis en place. Le BiCROS s’appuie sur le même principe que le CROS, sauf que la meilleure oreille reçoit une correction auditive (Pumford, 2005).

 N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre audioprothésiste Solusons : nous sommes présents en Auvergne Rhône Alpes, en Nouvelle Aquitaine et en Bourgogne Franche-Comté.

Solusons